Pur comme de la Soie

Publié le par kristel

"C'était au reste un de ces hommes qui aiment assister à leur propre vie, considérant comme déplacée toute ambition de la vivre".


Alessandro Barrico présente Soie comme étant ni un roman, ni un récit mais une histoire. Celle d'un homme, Hervé Joncour, dont la vie est un fleuve tranquille, ni heureux ni malheureux. Une femme aimante, un travail qui lui prend peu de temps et qui lui assure de confortables revenus. Une vie dénuée de problèmes, de peu d'intérêt.

Mais voilà son activité, acheter et vendre des vers à soie, est menacée par la maladie qui sévit sur ces derniers. On est en 1861 et Hervé Joncour va devoir partir au bout du monde pour sauver les filatures de son village et son activité. Ce bout du monde, c'est le Japon, là où se trouve "une femme dont les yeux n'ont pas une forme orientale, une femme au visage de jeune fille".


Avec une grande économie de mots, l'auteur nous parle ici de désir, ce désir jamais assouvi qui hante toute une vie. Amour d'un homme pour une femme inaccessible, amour d'une femme qui aimerait être le seul désir de cet homme. Sans passion, sans violence, juste des regards et des mots. Beau, doux et pur comme de la soie.


Soie de Alessandro Baricco, Albin Michel, 1997, 120 pages

Publié dans books

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 13/03/2009 00:09

Ta façon de parler de ce roman donne envie de le lire!

kristel 13/03/2009 09:01


Merci les filles pour vos commentaires!


lolo 09/03/2009 16:23

ce livre, je m'en rappelle comme si c'était hier...